Supermeca blog technos, autos, actus

Bien préparer la repeinte de sa voiture

Il arrive que la peinture de votre voiture vieillisse mal. Ou alors, suite à un accident, la nécessité de redonner un coup de jeune à votre peinture se fait sentir. C’est une tâche assez complexe pour les non initiés. C’est pourquoi cet article va faire la lumière sur les éléments principaux qui entourent l’univers de la peinture automobile.

équipementAu commencement de toute action, il faut se munir du matériel nécessaire. Vous le trouverez sans trop de difficulté dans les enseignes spécialisées de type Norauto ouFeu Vert par exemple. Il servira tout au long du processus de peinture à savoir, pour la protection, la préparation, la pose, et les finitions. Voici ce dont vous aller avoir besoin : du matériel de protection (combinaison intégrale avec accessoires pour les mains, les pieds, les yeux, la bouche), une ponceuse, du papier à poncer, une éponge polissante, des rouleaux de scotch, de la protection pour les endroits à ne pas peindre (papiers, film plastique), un cutter, un dégraissant, du solvant, un pistolet à peinture, la peinture (ne lésinez pas sur la qualité et donc favorisez les marques), un compresseur d’au minimum 70L,  du vernis, une touillette, du mastic à polir, la cire de finition.

Une fois que tout ce matériel est entre vos mains, vous allez pouvoir commencer les choses sérieuses. Attention, au risque de le dire une 2nde fois, ce genre de manipulation n’est pas évident. Réaliser ce type de chose de ses propres mains est certes gratifiant mais demande beaucoup de concentration. Il faut s’appliquer et fournir un travail propre et carré. Il en va de l’aspect esthétique de votre véhicule. Si jamais vous ne vous sentez pas apte à fournir un résultat à la hauteur de vos attentes, n’hésitez pas à faire appel à un professionnel.

entretienAvant toute chose, ce genre d’exercice nécessite un espace alliant propreté et bonne aération. La 1ère étape est celle du ponçage. Poncez l’intégralité de la surface à repeindre. Appliquez le mastic à polir sur les zones à réparer puis poncez au dessus avec le papier une fois séché. Appliquez le dégraissant. Le processus de peinture peut alors débuter. Si vous le pouvez, il est toujours bienvenu de retirer certains éléments de votre véhicule (si c’est possible) ne nécessitant pas d’être repeints. Le cas échéant, recouvrez-les d’une couche de protection. Faites toujours un mouvement de va et vient afin d’avoir un résultat homogène. Appliquez une 2ème couche si nécessaire.

Si le travail a été bien fait, vous vous retrouvez avec une carrosserie toute neuve. L’éclat de la peinture vous rassurera et vous pourrez vous dire que le travail fourni n’aura pas été vain.

A propos de

Your email is never shared.
Required fields are marked *