Supermeca blog technos, autos, actus

Une Europe moins bruyante sur les routes

politiqueC’est en effet ce que souhaiteraient les députés européens dans leur majorité. Réduire le bruit de nos moteurs de voiture semble être un projet sérieusement envisagé par nos hommes politiques. La nouvelle valeur que les véhicules ne devront pas dépasser s’élève à 68 dB soit 6 unités de moins qu’à l’origine. Evidemment, tout le monde n’est pas visé par cette nouvelle modification : seuls les véhicules particuliers, les utilitaires légers, le bus et les cars sont concernés pour le moment. D’autres dérogent à la règle comme les voitures sportives qui bénéficient d’une tolérance allant jusqu’à 6dB de plus. Les camions de plus de 12t seront plafonnés à 81 dB. En marge de ces limitations purement liées au moteur de voiture, des propositions ont été avancées concernant la mise en place de revêtements plus silencieux sur les routes, ainsi que l’installation de pneus moins sujets à répercuter le bruit.

bruitIl est évident que les députés ne se sont pas penchés sur ce sujet de manière désintéressée. Il y a en effet un risque sanitaire, qui a d’ailleurs été soulevé par l’OMS. Près de 2% des crises cardiaques sont le fait d’une exposition à un bruit trop important du trafic routier. Réduire le bruit des moteurs réduirait donc les risques d’incidents cardio-vasculaires.

A l’inverse, un souci a été posé au niveau des voitures électriques. Contrairement à ce qu’il vient d’être dit, il ne s’agit pas d’un problème de bruit, mais plutôt de silence. En effet, le peu de bruit qu’elles produisent nuit aux usagers qui ont du mal à discerner la présence d’une voiture, comme les hybrides ou les voitures électriques qui en émettent très peu. Il s’agira donc d’installer sur ces modèles des avertisseurs sonores.

Ce projet de loi, s’il est voté, ne sera effectif que d’ici six ans pour les modèles récents contre deux ans pour les véhicules neufs.

A propos de

Your email is never shared.
Required fields are marked *